La petite guipelloise

Boulangerie

        

 Mickaël et Laura Lauglaney  

                 

 

9 rue de la Liberté 35440 Guipel

 

Tel : 02 99 69 72 07

 

Boulanger, pâtissier et chocolatier

 

 


 

 Article paru dans le Canalisez-Vous de juillet 2013

 

Boulangers2

 

 

Dès 3 h du matin, Mickaël est à pied d'oeuvre : il s'occupe du façonnage des traditions, des pains bio et des sarmantines, ses spécialités. C'est une tâche qu'il affectionne particulièrement ; « Travailler la pâte c'est un des beaux moments du métier » comme il dit !

Il faudra ensuite mettre les différentes préparations à pousser dans la chambre de pousse. Une journée à 4 degrés puis on monte la température pour aider les pâtes à lever. Elles seront cuites le lendemain matin pour être mises en vente en boutique le jour même.

Mickaël et Laura proposent, en plus du pain blanc et des traditions, pas moins de 14 variétés de pains différentes tels que le pain muesli, le pain de caractère, le pain 6 céréales, le bastou, les sarmantines du Sud Ouest… Il y a aussi une gamme de pain bio !

C'est plus de 80 kg de pâte à pain que Mickaël travaille chaque jour : cela représente plus de 350 kg de farine blanche utilisée par semaine !

 

 

Boulangers1

 

Alors que la sonnette de la porte ne cesse de tinter, preuve du succès de ce jeune couple, au fournil, Mickaël n'arrête pas. Il faut à nouveau cuire du pain car il y a eu plus de demandes que d'habitude. Les pâtisseries réalisées un peu plus tôt sont sagement alignées au frigo : il y en a pour tous les goûts. Il faut dire que c'est un domaine où notre jeune boulanger excelle. Il confie avoir un faible pour les macarons, mais n'a pas le temps d'en réaliser souvent !

Chaque pâtisserie porte la pistole de « la petite guipelloise ». Tous deux en sont très fiers et partagent une même devise « Faire mieux que les autres ».

La Bretagne représentait une opportunité pour les 2 bordelais et ici tout leur plaît  : les bretons sont sympas et les gens de Guipel les ont très bien accueillis. Alors que beaucoup se plaignent de la météo eux trouvent que le climat est plus sympa qu'à Bordeaux : « là-bas on bout ! » s'exclame Mickaël en riant.

Il ne nous reste plus qu'à leur souhaiter bon courage. Pour ce qui est de la chance, on peut leur faire confiance : ils feront tout pour la provoquer par eux-mêmes !